Activités

Langue

English

Petite histoire

Personnages à connaître

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEnvoyer

Nous vous présentons quelques personnalités qui ont marqué l'histoire de St-Alphonse par leur engagement et leur dévouement envers la communauté.

Élisabeth Bazinet-Olivier (1876-1963)

Institutrice, organiste à l'église durant 42 ans, directrice de la chorale de l'église, maîtresse de poste de 1923 à 1950.Elle était l'épouse de Louis-Auguste Olivier, médecin et maire de St-Alphonse.

 

Jeanne Olivier (1914-2003)

Institutrice, maîtresse de poste de 1950 à 1979, secrétaire-trésorière des Loisirs, directrice de la chorale à l'église, responsable de la Croix Rouge pour la paroisse, bénévole pour de nombreuses organisations, instigatrice dans les arts et les loisirs.

 

Anna Lanoue-Gaudet (1885-1960)

Première opératrice pour Bell Canada dans la paroisse, gère une maison de pension pour les employés de la Shawinigan Water and Power. Elle était l'épouse de Tancrède Gaudet.

 

Aséline Brien dit Desrochers (1859-1936)

Elle était l'épouse de Trefflé Perreault et sage-femme du village vers 1900.

 

Émélie Marchand-Payette (1886-1963)

Elle a ouvert une maison de pension et a construit plusieurs chalets au lac Pierre Nord.

 

 

Marguerite Trudeau-Beaupré (1899-1988)

Fondatrice du Club de l'âge d'Or en 1972 et responsable des bénévoles pour les carnavals.

 

Marie-Louise Lachapelle-Gariépy (1911-2001)

Enseignante, gère pendant 35 ans un magasin général avec son époux Albert Gariépy, tient le comptoir de la Caisse Populaire , fait partie du conseil d'administration de l'Âge d'Or, des Dames de Ste-Anne, des Lacordaires et elle a aussi été surveillante à l'école.

 

 

Marie-Rose Valois-Desrochers (1907-1991)

Gérante et secrétaire de la Caisse Populaire de 1951 à 1963.

 

 

Flore Desjardins-Belleville (1894-1975)

À la mort de son époux Émery Belleville, elle dirige le moulin à scie avec ses fils de 1938 à 1955.

 

 

N'oublions pas toutes les mères, épouses et filles qui ont bâti St-Alphonse et qui sont restées dans l'anonymat.

 

Hormidas Gravel (1892-1988)

Bedeau pendant 40 ans, il prend sa retraite en 1972.Il agissait également comme fossoyeur. Sourcier reconnu, il creusait et « pierrotait « (recouvrir de pierres le tour intérieur) les puits.

 

 

Luke Corcoran (1805-1894)

1 er maire vers 1840, 1 er maître de poste, 1 er secrétaire de la municipalité, secrétaire-trésorier de la Commission Scolaire. On a nommé deux rues en son honneur ( Luc et Corcoran) et une école (école Corcoran).

 

Albert Gaudet (1892-1971)

Forgeron durant 49 ans, il se retire en 1965, maire durant 17 ans (1941-1945) (1923-1936), président de la Commission Scolaire , gérant de la Caisse Populaire (1927-1931) puis président. Il a été le premier facteur rural.

 

Henri Gareau (1896-1979)

Maire durant 19 ans (1937-1941) (1945-1960), propriétaire de la pension Gareau ouverte dans les années 1940 au lac Vert. Il était agriculteur.

 

Albert Gariépy (1904-1987)

Épicier de 1934 à 1969, président de la Commission Scolaire de 1943 à 1946, maire en 1961-1962, gérant et président de la Caisse Populaire.

 

Dr Louis-Auguste Olivier (1855-1919)

Médecin à St-Alphonse de 1890 à 1919, maire de 1900-1919, préfet de comté en 1903.

 

Louis Olivier (1897-1951)

Homme d'affaires et innovateur dans le transport et l'exploitation forestière; propriétaire d'un moulin à scie, il est le fournisseur en bois de J.-A. Bombardier pour la fabrication de l'intérieur des snow-mobiles; président de la Commission Scolaire de 1933 à 1943.

 

Alexis Marchand (1894-1967)

Agriculteur et fondateur du lac Marchand. Il a possédé une maison de pension et des chalets qu'il a vendus aux 4 Hétu; président de la Caisse Populaire de 1929 à 1934.

 

 

Robert Belleville (1920-1986)

Maire de 1969 à 1971, administrateur puis propriétaire du moulin à scie Belleville de 1955 à 1972. Président-fondateur de Club Optimiste.

 

Il faut aussi se souvenir des curés qui se sont succédés, surtout les abbés Chevalier et Valois. Les valeureux défricheurs, cultivateurs et pionniers méritent notre reconnaissance.